Uetricht, qui a maintenant 30 ans, n`a jamais été rédacteur en chef lorsque Sunkara l`a embauché pour éditer le site Web de jacobin; sa seule expérience pertinente était d`écrire un livre sous l`empreinte de jacobin au verso. Il dit qu`il a appris son nouveau travail en faisant, en éditant un ou deux articles par jour et en faisant, comme il le fait, «le salaire à mi-temps pour des heures à plein temps.» Après un bref passage au Canada pour les études supérieures, Uetricht revient travailler comme rédacteur en chef de jacobin. Aujourd`hui, il travaille dans le Bureau de Chicago du magazine et, sur Slack, aide Sunkara et Forbes superviser cinq éditeurs en ligne, deux designers, et quatre écrivains du personnel, dont deux sont à temps plein. Les rédacteurs du personnel sont responsables de la plupart des vingt-cinq pièces qui sont publiées chaque semaine en ligne. Et tandis que les éditeurs ont entendu des plaintes que jacobin ne paie pas assez pour ses pièces freelance-les taux commencent à $75 par pièce-Sunkara chiffres du magazine a dépensé plus de $100 000 sur les pigistes au cours de la dernière année. Kennedy, Michael L. Le jacobin Club de Marseille, 1790-1794. Ithaca, N.Y., 1973. Les couvertures de Forbes ont établi un nouveau ton hip pour le magazine, que ce soit la guillotine de l`époque de la Bastille faite comme un schéma d`assemblage IKEA ou une allusion peu flatteuse à l`antécédent de la GEN X de jacobin, The Baffler, qui impliquait qu`il était temps de tourner la page — littéralement — sur la génération précédente. (Sunkara m`a admis qu`il n`avait aucune idée le Baffler existait jusqu`à un an ou deux après avoir commencé jacobin.) La contribution la plus distinctive de Forbes est une silhouette stylisée du révolutionnaire haïtien Toussaint l`ouverture qui est apparu sur la couverture de la question Spring 2012. Dans un essai d`accompagnement, Forbes a écrit que le choix d`une personne noire comme le logo de jacobin “a provoqué une certaine anxiété sur le Comité de rédaction,” étant donné le potentiel pour causer l`offense. Mais en tant qu`immigrant jamaïcain noir lui-même, il a vu dans la révolution L`Ouverture`s une encapsulation de «la mission historique de la gauche».

(L`ouverture a également été le sujet des Jacobins noirs, par l`historien trinidadien C.L.R. James, que Sunkara a crédité d`inspirer indirectement le nom de son magazine.) Par 1795, les clubs avaient largement dissous. «Le jacobinisme», cependant, était devenu une épithète chargée dans la rhétorique politique américaine, utilisé par les fédéralistes pour cibler non seulement les démocrates radicaux, mais aussi tout disciple de Thomas Jefferson, ou tout membre du parti républicain démocrate. Le mot «jacobin» comme épithète est encore apparu occasionnellement dans les revues conservatrices américaines dans les années 1820, une génération après que les Jacobins en France étaient devenus politiquement moribonds. Par le septième article, le club a décidé d`admettre en tant qu`associés des sociétés similaires dans d`autres parties de la France et de maintenir avec eux une correspondance régulière. Le 10 août 1790, il existait déjà 152 clubs affiliés; les tentatives de contre-révolution ont conduit à une grande augmentation de leur nombre au printemps de 1791, et à la fin de l`année, les Jacobins avaient un réseau de succursales dans toute la France. Au sommet, il y avait au moins 7 000 chapitres dans toute la France, avec un effectif estimé à un demi-million ou plus. C`est cette organisation généralisée mais très centralisée qui a donné au Club jacobin une grande puissance. [1] la note de l`éditeur introduisant le premier numéro en ligne de jacobin a été echt Sunkara: à la fois fanfaron et modeste, drôle et sobre, sérieux et désespérément peur d`être pris se prendre trop au sérieux. «Les publications avec un public minuscule ont un talent pour de puissantes déclarations», écrivait-il. “Une ouverture grandiloquent, quelques platitudes au sujet de” la résurrection du discours intellectuel “suivi de la question après la délivrance de la même vieille merde.” La page à propos décrit jacobin dans un style (et avec une faute de frappe) qu`un premier cycle pourrait aimer: «un magazine de culture et de polémique que Edmund Burke cède sans cesse sur sa page Twitter.

Chaque contenu de notre numéro est versé dans les tavernes et autres maisons de mauvaise réputation et le mieux apprécié avec une canette bien ébranlée de bière tiède. Sunkara sollicité les écrivains qu`il connaissait à partir du blog DSA et de Doug Henwood Left Business observer listserv.